Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 2- Consistoire Régional

20ème anniversaire de de la Clairière des Justes à Thonon les Bains : une cérémonie empreinte d’émotion

20ème anniversaire de de la Clairière des Justes à Thonon les Bains : une cérémonie empreinte d’émotion

Placée sous le haut patronage du Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, la cérémonie du 20ème anniversaire de l’inauguration de la Clairière des Justes, a rassemblé de nombreuses personnalités politiques, militaires et religieuses à Thonon-les-Bains ce dimanche 12 novembre 2017 : autour du Maire de la Ville, Jean Denais et de Jean-Bernard Lemmel, Président de l’association française pour l’hommage aux Gardiens de la Vie, le Préfet de Haute-Savoie, Monsieur Pierre Lambert et la députée Marion Lenne notamment.

Le Grand Rabbin de France, Monsieur Haïm Korsia a également tenu à s’associer à cet hommage.

Le Mémorial national, inauguré en novembre 1997 au sein des 130 hectares du Domaine de Ripaille, rend hommage à des femmes et des hommes qui, au péril de leur propre vie, ont sauvé des juifs durant la 2ème guerre mondiale.

Terre de résistance et de solidarité, la Haute-Savoie est l’un des départements français comptant le plus grand nombre de « Justes parmi les nations » (pour mémoire, le titre est décerné par Yad Vashem au nom de l’état d’Israël depuis 1953).

En novembre 2013, une nouvelle ouverture a été créée et inaugurée, notamment en présence de Monsieur Alain Sebban, Président du Consistoire régional, afin de faciliter l’accès du Mémorial notamment pour les scolaires qui le visitent dans le cadre de leur parcours pédagogique.

Ce 20ème anniversaire fut aussi l’occasion, pour la ville de rendre un double hommage : aux habitants de Thonon qui ont protégé les Tziganes et notamment Django Reinhard en 1943 durant la 2ème guerre mondiale et à un jeune garçon, Raphaël Drai (z’l), élève du Talmud Torah de Neve Shalom, qui en 1997 avait planté un arbre dans cette clairière aux côtés d’un Juste.

Ce souvenir est resté dans les mémoires en raison du destin tragique de ce jeune garçon, décédé quelques mois plus tard, à l’âge de 15 ans.

Un orme a été planté à sa mémoire en présence de sa famille émue et touchée par ce geste symbolique. 

Les conditions climatiques de la journée, peu propices (grêle, pluie et froid…) ont quelque peu modifié le déroulement de la cérémonie : tous les participants se sont retrouvés dans les salons du château de Ripaille pour les discours puis une présentation musicale du conte « Les Veilleurs de l’Humanité » publié par Danielle Lemmel.

Parmi l’assemblée, Nicholas Moscovitz fut, à juste titre, salué par les autorités : en 1997, c’est ce jeune sculpteur de 19 ans – le plus jeune à réaliser un monument national -  qui fut choisi (sur concours) pour réaliser le monument qui trône au sein de la clairière. Il illustre admirablement l’adage talmudique : « Qui sauve une vie sauve l’humanité tout entière ».

Le Maire de Thonon-les-Bains, Jean Denais puis Jean-Bernard Lemmel, le Grand Rabbin de France et enfin le Préfet Lambert se sont exprimés rappelant tous l’impérieux devoir du souvenir.

Haïm Korsia, citant Elie Wiesel « L’inverse de l’amour n’est pas la haine, c’est l’indifférence » a affirmé que « les Justes ont, certes sauvé des juifs mais également l’âme de la France. Au-delà du possible, ils ont inventé un nouveau possible. Leur souvenir est vibrant ».






Les 10 derniers articles :



Sur vos agendasSur vos agendas
Cérémonie d’intronisation du Grand Rabbin Régional, Daniel Dahan [...]

Serge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge KlarsfeldSerge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge Klarsfeld
Pascal Bresson et Sylvain Dorange ont consacré une bande dessinée au couple Klarsfeld. Publié par la maison d’édition La Boîte à bulles, l’album retrace le long combat de Beate et Serge Klarsfeld.

Vernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsmeVernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsme
Winfried Veit rêvait d’exposer ses tableaux dans un lieu juif. Alain Sebban et Henri Fitouchi l’ont exaucé.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !
Tous les visiteurs ont salué l’initiative du Président du Consistoire régional : ce lieu, unique et novateur, présente l’histoire du peuple juif, ses traditions et sa culture. C’est par la connaissance et la pédagogie que nous ferons reculer l’antisémitisme et les préjugés.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme
Le préfet de la Région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, Pascal Mailhos était l'invité de l'Institut Culturel du judaïsme le mardi 29 septembre dernier, accueilli par le Président Alain Sebban, le Vice-Président, Marcel Dreyfuss et le directeur, Henri Fitouchi.

Déjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembreDéjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembre
Mercredi 30 septembre 2020, le Président du Consistoire juif régional, Alain Sebban, était convié par Monsieur le Consul des Etats-Unis, Christopher Crawford, à un déjeuner réunissant plusieurs acteurs du dialogue interreligieux de notre région

Chana tova aux résidents de Beth SevaChana tova aux résidents de Beth Seva
En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs mois, l’équipe d’animation du Consistoire a souhaité maintenir le lien avec les résidents de Beth Seva à la veille des fêtes de Tichri.

Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.
Notre communauté, fidèle à l’injonction biblique “Zakhor !” (“Souviens-toi”), organise chaque année deux cérémonies en souvenir des victimes de la barbarie nazie privées de sépulture, la première au cimetière de la Boisse, dans l’Ain et la seconde au cimetière de la Mouche à Lyon.

Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole, Le Club des dames de Neve Shalom

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar
Dans cet ouvrage intitulé “Etre juif à Lyon et ses alentours - 1940-1944” publié par les éditions Tirésias-Michel Reynaud, Sylvie Altar nous rappelle qu’avant la Seconde guerre mondiale

    DANS LA MEME CATEGORIE :

  • Pas de page associée...
Contact
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2020