Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 6- Consistoire Régional

Deux cérémonies de remise de médaille des Justes dans notre région

Deux cérémonies de remise de médaille des Justes dans notre région

Le nom de Yad Vashem fait référence au chapitre V du prophète Isaïe : « et je leur donnerai dans ma maison et dans mes murs un mémorial (Yad) et un nom (Shem) qui ne seront pas effacés ».

 

Dans notre région, le Comité Français de Yad Vashem a déjà honoré près de 700 Justes parmi les Nations.

 

En ce mois d’avril 2016, deux cérémonies ont été organisées autour de familles unies par des liens indéfectibles : les unes ont été épargnées grâce au courage et à l’humanité des autres.

 

- Ainsi le 3 avril dernier, à Luzinay, dans l’Isère, Gabriel Boulud, ancien maire de la commune, Anne-Marie et Jean-Joseph Raclet, boulangers, ont caché et sauvé durant la 2ème guerre mondiale deux enfants, Nadine et Jean Dreyfuss.

 

Il s’agissait pour Arielle Krief, déléguée régionale deux Comité français de Yad Vashem, d’une cérémonie particulièrement émouvante puisque Nadine Dreyfuss était sa maman. Cette page de l’histoire de la commune iséroise est aussi une page de son histoire familiale qu’elle a rappelée avec beaucoup d’émotion : « Mes grand-parents  avaient fui l’Alsace dès 1940 et après plusieurs étapes sont arrivés à Vienne. Mon grand-père, Edgar Dreyfuss, marchand de bestiaux était en contact avec Gabriel Boulud marchand de bestiaux comme lui. Dès 1942, la situation devenant difficile, Jean et Nadine Dreyfuss, respectivement âgés de 7 ans et 5 ans, sont placés chez le boulanger chez qui ils resteront 6 mois ».

 

Le discours de Jessie Raclet, arrière-petite-fille de Monsieur et Madame Raclet, Jessie Raclet a particulièrementému l’assemblée par son intelligence et sa force, notamment lorsqu’elle a évoqué l’alya des Juifs français ces derniers années : “Lorsque nous voyons nos amis juifs quitter leur patrie, la France, pour rejoindre Israël, invoquant la peur qu’ils ressentent au quotidien, nous nous inquiétons de notre force pour lutter férocement contre l’antisémitisme sans l’appui de nos concitoyens juifs ».

 

Le Maire de Luzinay, Christophe Charles, a rappelé l’importance du combat contre l’antisémitisme en présence de Ronit Ben Dor, Ministre conseiller aux affaires politiques de l’Ambassadeur d’Israël en France et de nombreuses personnalités de la région, notamment le député Erwann Binet, le sénateur, Bernard Saugey.

 

A travers les ayants-droit des Justes, c’est tout le village qui est honoré : en effet, tout le monde savait mais personne n’a parlé.

 

Thierry Kovacs, Maire de Vienne et Président de ViennAgglo a, pour sa part évoqué sa fierté d’avoir compté parmi les habitants de la ville Edgar et Andrée Dreyfuss qui ont vécu à Vienne jusqu’à leur décès.

 

La cérémonie s’est achevée par l’interprétation du chant des partisans, Nuit et brouillard puis la Hatikva et la Marseillaise par le petit choeur de Thizy dirigé par Edith Sultana.

  

Simone Veil a écrit :  « En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l'idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir

l'Histoire dans sa vérité »

 

 

-   Dimanche 17 avril au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon,

 

Une autre cérémonie rassemblait deux familles : celles des époux Truchet et de Hirsch Wolf Abel.  En présence de Ido Bromberg, Directeur des relations publiques auprès de l’Ambassade d’Israël, Jean-Dominique Durand, Adjoint au Maire de Lyon en charge du Patrimoine, de la Mémoire et des Anciens combattants a rappelé le courage et l’humilité de ces Justes qui, au péril de leur vie, ont sauvé des juifs durant la 2ème guerre mondiale :

 

« La cérémonie de remise de la Médaille des Justes reste toujours profondément émouvante, même lorsque les personnes concernées et honorées, sauveteurs et sauvés, ne sont plus là pour témoigner.

En réalité elles sont là, parmi nous, à travers leurs enfants ou petits-enfants et même arrières-petits-enfants. Cette présence des descendants témoigne de la victoire de la vie sur la doctrine de mort du nazisme, de la victoire de l’humanité sur la barbarie que le nazisme a tenté d’instauré.

Les nazis ont voulu tué les juifs d’Europe ; ils ont réussi à en tuer près de six millions dans des conditions effroyables, mais ils ne sont pas parvenus à éradiquer comme ils le souhaitaient le judaïsme ; les nazis ont voulu faire disparaître tout sentiment humain chez l’homme, tout esprit de solidarité. Monsieur Patrick Abel, Monsieur Gérard Truchet, vous êtes avec vos familles, les témoins de leur échec. »






Les 10 derniers articles :



Sur vos agendasSur vos agendas
Cérémonie d’intronisation du Grand Rabbin Régional, Daniel Dahan [...]

Serge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge KlarsfeldSerge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge Klarsfeld
Pascal Bresson et Sylvain Dorange ont consacré une bande dessinée au couple Klarsfeld. Publié par la maison d’édition La Boîte à bulles, l’album retrace le long combat de Beate et Serge Klarsfeld.

Vernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsmeVernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsme
Winfried Veit rêvait d’exposer ses tableaux dans un lieu juif. Alain Sebban et Henri Fitouchi l’ont exaucé.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !
Tous les visiteurs ont salué l’initiative du Président du Consistoire régional : ce lieu, unique et novateur, présente l’histoire du peuple juif, ses traditions et sa culture. C’est par la connaissance et la pédagogie que nous ferons reculer l’antisémitisme et les préjugés.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme
Le préfet de la Région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, Pascal Mailhos était l'invité de l'Institut Culturel du judaïsme le mardi 29 septembre dernier, accueilli par le Président Alain Sebban, le Vice-Président, Marcel Dreyfuss et le directeur, Henri Fitouchi.

Déjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembreDéjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembre
Mercredi 30 septembre 2020, le Président du Consistoire juif régional, Alain Sebban, était convié par Monsieur le Consul des Etats-Unis, Christopher Crawford, à un déjeuner réunissant plusieurs acteurs du dialogue interreligieux de notre région

Chana tova aux résidents de Beth SevaChana tova aux résidents de Beth Seva
En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs mois, l’équipe d’animation du Consistoire a souhaité maintenir le lien avec les résidents de Beth Seva à la veille des fêtes de Tichri.

Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.
Notre communauté, fidèle à l’injonction biblique “Zakhor !” (“Souviens-toi”), organise chaque année deux cérémonies en souvenir des victimes de la barbarie nazie privées de sépulture, la première au cimetière de la Boisse, dans l’Ain et la seconde au cimetière de la Mouche à Lyon.

Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole, Le Club des dames de Neve Shalom

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar
Dans cet ouvrage intitulé “Etre juif à Lyon et ses alentours - 1940-1944” publié par les éditions Tirésias-Michel Reynaud, Sylvie Altar nous rappelle qu’avant la Seconde guerre mondiale

    DANS LA MEME CATEGORIE :

  • Pas de page associée...
Contact
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2020