Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 4- Consistoire Régional

Ces mots pour sépulture : une pièce de théâtre pour ne jamais oublier

Ces mots pour sépulture : une pièce de théâtre pour ne jamais oublier

Benjamin Orenstein et Charlotte Jarrix entourés par les deux comédiens – Julien (adulte) et Baptiste (enfant) - qui interprètent le rôle de Benjamin.

 « Survivre pour témoigner » : telle fut la promesse du jeune Benjamin Orenstein à la fin de la 2ème guerre mondiale. Ses parents, ses frères et sœur ne reviendront pas de l’enfer nazi.

 Avant de témoigner de sa vie de déporté, il lui a fallu tenter de se reconstruire, pour donner un sens à sa jeune vie. Après un court séjour en Israël, il a vécu à Lyon, travaillé dur.

Il s’est marié et a eu deux enfants.

 C’est le procès Barbie qui fut un véritable déclencheur. Sous l’impulsion de sa chère épouse, Mireille, il commence à évoquer son enfance à Annopol, son village natal en Pologne, sa famille décimée par les nazis et son terrible parcours : il a connu l’enfer dans sept camps de concentration et toute l’horreur, longtemps tue pour préserver les siens.

Depuis des années, il témoigne de son tragique passé auprès des jeunes générations à travers des rencontres et des voyages de la mémoire à Auschwitz. Il préside l’Amicale des anciens déportés d’Auschwitz Birkenau (pour le Rhône).

Voici quelques années, il publie un témoignage fort et bouleversant intitulé « Ces mots pour sépulture », rédigé avec la complicité de son ami Jean-Claude Nerson.

 

La Compagnie Intrusion dirigée par Charlotte Jarrix (déjà connue et reconnue pour le « Journal d’Anne Frank »)  en a fait une adaptation en 2015.

A l’initiative du Consistoire Régional, la pièce avait été jouée à l’Espace Hillel en présence de Monsieur Jean-Dominique Durand, Adjoint au Maire de Lyon en charge de la Mémoire, à l’occasion du 70ème anniversaire de la libération des camps : c’est ainsi que le projet est né.

La Ville de Lyon s’est honorée de proposer tout au long de l’année 2015 et au cours de ce mois de Janvier 2016 une programmation culturelle de grande qualité dont cette pièce de théâtre donnée début février devant plus de 700 collégiens et lycéens dans le cadre de leur cursus scolaire.

Le même soir, une représentation publique réunissait quelque 500 spectateurs.

La mise en scène, assurée par Charlotte Jarrix, a respecté et donné vie au récit de Benjamin Orenstein : seize comédiens et quatre figurants ont fait découvrir au public l’enfer de la Shoah à travers une succession de tableaux rendant compte, durant une heure et demie, des années de souffrances, d’humiliations et de peurs vécues par Benjamin.

Plus que jamais, le message de Benjamin aux jeunes qu’il rencontre prend tout son sens : « Désormais vous êtes les témoins des témoins ».

Nul doute que ses paroles accompagneront bon nombre d’entre eux sur le chemin de leur vie.

« Si l’écho de leur voix faiblit, nous périrons » : Benjamin Orenstein a fait de cette phrase, mise en exergue de son livre, une mission, celle de sa vie.

 

Merci Monsieur Orenstein !

«  Une pièce de théâtre devrait être écrite, décorée, costumée, accompagnée de musique, jouée, dansée par un seul homme. Cet athlète complet n’existe pas. Il importe donc de remplacer l’individu par ce qui ressemble le plus à un individu : un groupe amical. »

La Compagnie Intrusion, fidèle à cette parole de Jean Cocteau a dédié ces représentations à Dorian Curmi, ami et comédien de la troupe durant 14 ans et à sa compagne Julia, tous deux tragiquement disparus  lors du séisme qui a frappé le Népal en avril 2015.






Les 10 derniers articles :



Sur vos agendasSur vos agendas
Cérémonie d’intronisation du Grand Rabbin Régional, Daniel Dahan [...]

Serge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge KlarsfeldSerge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge Klarsfeld
Pascal Bresson et Sylvain Dorange ont consacré une bande dessinée au couple Klarsfeld. Publié par la maison d’édition La Boîte à bulles, l’album retrace le long combat de Beate et Serge Klarsfeld.

Vernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsmeVernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsme
Winfried Veit rêvait d’exposer ses tableaux dans un lieu juif. Alain Sebban et Henri Fitouchi l’ont exaucé.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !
Tous les visiteurs ont salué l’initiative du Président du Consistoire régional : ce lieu, unique et novateur, présente l’histoire du peuple juif, ses traditions et sa culture. C’est par la connaissance et la pédagogie que nous ferons reculer l’antisémitisme et les préjugés.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme
Le préfet de la Région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, Pascal Mailhos était l'invité de l'Institut Culturel du judaïsme le mardi 29 septembre dernier, accueilli par le Président Alain Sebban, le Vice-Président, Marcel Dreyfuss et le directeur, Henri Fitouchi.

Déjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembreDéjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembre
Mercredi 30 septembre 2020, le Président du Consistoire juif régional, Alain Sebban, était convié par Monsieur le Consul des Etats-Unis, Christopher Crawford, à un déjeuner réunissant plusieurs acteurs du dialogue interreligieux de notre région

Chana tova aux résidents de Beth SevaChana tova aux résidents de Beth Seva
En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs mois, l’équipe d’animation du Consistoire a souhaité maintenir le lien avec les résidents de Beth Seva à la veille des fêtes de Tichri.

Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.
Notre communauté, fidèle à l’injonction biblique “Zakhor !” (“Souviens-toi”), organise chaque année deux cérémonies en souvenir des victimes de la barbarie nazie privées de sépulture, la première au cimetière de la Boisse, dans l’Ain et la seconde au cimetière de la Mouche à Lyon.

Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole, Le Club des dames de Neve Shalom

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar
Dans cet ouvrage intitulé “Etre juif à Lyon et ses alentours - 1940-1944” publié par les éditions Tirésias-Michel Reynaud, Sylvie Altar nous rappelle qu’avant la Seconde guerre mondiale

    DANS LA MEME CATEGORIE :

  • Pas de page associée...
Contact
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2020