Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 5- Consistoire Régional

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar

Docteure en histoire contemporaine, membre associée du LARHRA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes) - Université Lyon 2 et du réseau Mémorha (Mémoires en Rhône-Alpes), la lyonnaise Sylvie Altar s’intéresse depuis de nombreuses années à l’histoire des juifs de notre ville durant la 2ème guerre mondiale et à leur persécution par le régime nazi.

Ses travaux font, à juste titre, référence, ils représentent un matériau précieux pour l’Histoire.

Dans cet ouvrage intitulé “Etre juif à Lyon et ses alentours - 1940-1944” publié par les éditions Tirésias-Michel Reynaud, Sylvie Altar nous rappelle qu’avant la Seconde guerre mondiale, le pays comptait environ 300 000 juifs dont 7000 à Lyon, “Capitale de la Résistance” et ses alentours et capitale du judaïsme.

La ville a, en effet, abrité le Consistoire juif central en mars 1941 mais également le Grand rabbinat, le Séminaire et de nombreuses organisations d’entraide regroupées ensuite au sein de l’UGIF (Union Générale des Israélites de France).

Cette même année, de nombreux juifs exilés se retrouvent à Lyon, “ville refuge”, mais le sort des juifs - ceux qui vivaient dans notre région et leurs coreligionnaires étrangers - sera vite scellé. Rappelons, si besoin, que Klaus Barbie et Paul Touvier notamment, séviront à Lyon et dans toute la région.

Les rafles et persécutions vont se succéder : citons celle de la rue Sainte-Catherine le 9 février 1943 au cours de laquelle 86 personnes ont été envoyées vers les camps d’extermination dont le père de Robert Badinter.

1943 sera “l’année du resserrement  et de la traque”  et 1944 celle “de tous les excès”. 

Sylvie Altar retrace la terrible litanie des exactions subies par la population juive de Lyon et sa région entre 1940 et 1944 : quatre années qui décimeront, hélas, bon nombre de familles.

C’est une communauté meurtrie qui n’aura de cesse de se reconstruire après-guerre.

Aucune page de ce livre ne laisse indifférent ; aucun épisode n’est oublié ; on est en présence d’une grande fresque longue de quatre ans, toujours précise dans le détail, toujours enrichissante et pédagogique qui restera irremplaçable pour tous ceux qui savaient déjà que Lyon était la capitale de la Résistance, que Lyon était contre Vichy et qui sauront désormais que Lyon a été le centre du judaïsme français pendant la guerre” (S. Klarsfeld) : cet ouvrage de Sylvie Altar trouvera sa place dans la bibliothèque de tous ceux qui s’intéressent à l'histoire de notre communauté.

Un livre à découvrir absolument !

Préfaces de Serge Klarsfeld, Président de l’Association “Les Fils et filles des Déportés Juifs de France et Laurent Douzou, Professeur des universités en histoire contemporaine. 
Postface de Haïm Korsia, Grand Rabbin de France.






Les 10 derniers articles :



Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole, Le Club des dames de Neve Shalom

Bientôt les fêtes de Tichri 5781Bientôt les fêtes de Tichri 5781
Cette année, les fêtes de Tichri, temps fort de notre calendrier, s’annoncent quelque peu conditionnées à la situation sanitaire de notre pays.

L’art au service de la mémoire. Une exposition de Winfried VeitL’art au service de la mémoire. Une exposition de Winfried Veit
Pour sa toute première exposition, l’Institut Culturel du Judaïsme, sous l’égide de la Maison du Consistoire, vous invite à découvrir l’oeuvre du peintre Winfried Veit.

Ça s’est passé cet été….dans notre régionÇa s’est passé cet été….dans notre région
Le 29 juin 2020 : cérémonie commémorative à Rillieux-la-Pape. Comme chaque année, le Président du Consistoire juif régional Alain Sebban a témoigné, par sa présence à ce temps fort, de son souhait de perpétuer le souvenir des sept fusillés juifs.

Portrait : Henri Fitouchi, directeur de l’Institut Culturel du JudaïsmePortrait : Henri Fitouchi, directeur de l’Institut Culturel du Judaïsme
Pour la communauté, il n’est pas un inconnu et le choix d’Alain Sebban n’est pas le fruit du hasard….

L’Institut culturel du judaïsme : un outil précieux pour lutter contre l’antisémitismeL’Institut culturel du judaïsme : un outil précieux pour lutter contre l’antisémitisme
Au sein de la Maison du Consistoire, l’Institut culturel du judaïsme accueille depuis le 1er septembre les visiteurs désireux de découvrir l’histoire du peuple juif, sa culture et ses traditions.

La Maison du Consistoire ouvre ses portesLa Maison du Consistoire ouvre ses portes
Projet phare du mandat du Président Alain Sebban, la Maison du Consistoire vient d’ouvrir ses portes !

Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole vous accueillera en septembre dans ses nouveaux locaux de la Maison du Consistoire [...]

« Réinventer les aurores » : le message du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia« Réinventer les aurores » : le message du Grand Rabbin de France, Haïm Korsia
Publié chez Fayard peu avant le confinement décidé par le Président Emmanuel Macron, le dernier ouvrage du Grand Rabbin de France est un véritable plaidoyer pour la République et c’est d’ailleurs le sous-titre choisi par Haïm Korsia.

Yom Yeroushalaïm avec le Keren HayessodYom Yeroushalaïm avec le Keren Hayessod
Pour célébrer Yom Yeroushalaim, le Keren Hayessod a organisé ce jeudi 21 mai une hafrashat ‘halla, via zoom, crise sanitaire oblige, avec des invités prestigieux : ‘Hallot en fête !

    DANS LA MEME CATEGORIE :

  • Pas de page associée...
Contact
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2020