Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 2- Consistoire Régional

Covid 19 : communiqué du Consistoire Central de France en date du 17 mars 2020. (sous réserve de l’évolution de la situation et de nouvelles directives gouvernementales)

Covid 19  : communiqué du Consistoire Central de France en date du 17 mars 2020. (sous réserve de l’évolution de la situation et de nouvelles directives gouvernementales)

Alain Sebban, Président du Consistoire régional vous informe : 

Après la déclaration solennelle du Président de la République, il nous faut prendre notre part de responsabilité citoyenne dans cette guerre, car c'en est une.

Ainsi, de nombreuses synagogues ont fermé car elles ne pouvaient pas répondre aux consignes draconiennes que nous avons imposées ou parce qu'elles étaient situées dans des zones fortement touchées par la pandémie. Elles ont bien fait. 

D'autres synagogues peuvent assumer la limitation stricte à 15 personnes, alors que le gouvernement autorise jusqu'à 20 personnes, ainsi que la distance de sécurité sanitaire et le respect absolu des gestes barrières et elles restent ouvertes. Elles ont bien fait.

 

L'arrêté du 15 mars  précise bien : 

III. – Les établissements de culte, relevant de la catégorie V, sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion de plus de 20 personnes en leur sein est interdit jusqu’au 15 avril 2020, à l’exception des cérémonies funéraires.

Nous sommes donc dans le cadre strict de cet arrêté et nous allons même plus loin.

Sur le site du gouvernement mis à jour ce matin 17 mars, il est précisé dans les questions de la vie quotidienne :

 

« Puis-je me rendre dans mon lieu de culte ? 

Je ne peux pas participer à un rassemblement ou une réunion de plus de 20 personnes au sein d’un lieu de culte.

 

Puis-je sortir prendre l’air ? 

Je peux aller dans mon jardin ou sur mon balcon mais je ne peux pas sortir sans raison ou rejoindre des amis ou ma famille à l’extérieur  »

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041723302&categorieLien=id

 

Sur le formulaire de déclaration sur l'honneur, il faudra remplir la case cause familiale.

Nous en appelons au discernement des dirigeants communautaires et des rabbins pour apprécier les situations locales. Il importe de savoir en toute responsabilité quand fermer totalement et quand permettre juste ce moment de prière qui est aussi une façon de rassurer nos concitoyens et répondre aux exigences familiales des endeuillés qui doivent réciter le Kaddich, car, comme l'a rappelé le Président de la République, c'est aussi un enjeu majeur que de ne pas paniquer, d'avoir des comportements sereins et pondérés, sans jamais minorer le risque qui est réel.

Ainsi, en dehors de ce moment de prières, où nous le rappelons, ne peuvent venir ni les personnes âgées, ni les enfants, ni les personnes à risque ou porteuses de maladies chroniques, nous devons tous respecter la limitation absolue des déplacements et des contacts sociaux et même familiaux.

Nous savons le sens des responsabilités de nos présidents et de nos rabbins pour ne laisser ouvert que si toutes les conditions de nombre (15 maximum), d'hygiène, avec le nettoyage des poignées, des rampes et des toilettes, et la distances de 2 mètres minimum entre chaque fidèle sont respectées.

Au moindre doute, nous vous le demandons, il faut fermer.

C'est une question de Pikoakh néfech, préservation vitale, qui est un concept fondamental dans le judaïsme.

Nous sommes à votre écoute et nous sommes également en lien constant avec les autorités, afin de répondre si nécessaire aux situations particulières qui se posent.

En souhaitant réfoua chéléma aux malades et force et courage à tous nos concitoyens, nous sommes convaincus que nos prières, notre sens civique et notre responsabilité citoyenne contribueront à cette mobilisation générale qui vaincra cette pandémie.

 

Joël Mergui             Haïm Korsia                                           Michel Gugenheim

Président                Grand Rabbin de France                       Grand Rabbin de  Paris

 

  •       Durant la période de confinement, Henri  Fitouchi, responsable du Café des psaumes, garde le contact avec les adhérents du Café par téléphone et par l’envoi d’une newsletter hebdomadaire.!
  •       Pour faire face au confinement et à cette situation inédite que nous traversons tous, Nissim Malka, Rabbin de l’ACI Tilsitt, la section lyonnaise de l’Union des Etudiants Juifs de France et des bénévoles ont décidé de mettre en place un réseau d’entraide tout en respectant les directives et recommandations gouvernementales :

 

- proposer d’échanger par téléphone avec les personnes âgées et isolées, les aider à commander des courses en ligne, garder le contact !
- tenter de combattre les fausses informations qui circulent. En effet, le flux d’annonces alarmistes et non fondées entretient une certaine psychose.
- les étudiants proposent un soutien scolaire à distance aux enfants qui doivent continuer à travailler avec l’aide de leurs enseignants. Pour soutenir également les parents…
- communiquer le nom des personnes malades pour des brahot et la lecture de tehilim, écouter des cours en ligne.

Pour tout renseignement :

-       uejf.sectionlyon@gmail.com
-       nissim.malka@ymail.com

 

Que cette initiative généreuse pour une veille spirituelle nous aide à traverser tous ensemble cette épreuve !
Prenez soin de vous et de vos proches.






Les 10 derniers articles :



Sur vos agendasSur vos agendas
Cérémonie d’intronisation du Grand Rabbin Régional, Daniel Dahan [...]

Serge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge KlarsfeldSerge et Beate Klarsfeld - Un combat contre l’oubli Une bande dessinée consacrée au combat de Beate et Serge Klarsfeld
Pascal Bresson et Sylvain Dorange ont consacré une bande dessinée au couple Klarsfeld. Publié par la maison d’édition La Boîte à bulles, l’album retrace le long combat de Beate et Serge Klarsfeld.

Vernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsmeVernissage de la 1ère exposition temporaire de l’Institut culturel du judaïsme
Winfried Veit rêvait d’exposer ses tableaux dans un lieu juif. Alain Sebban et Henri Fitouchi l’ont exaucé.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme : le monde juif s’ouvre !
Tous les visiteurs ont salué l’initiative du Président du Consistoire régional : ce lieu, unique et novateur, présente l’histoire du peuple juif, ses traditions et sa culture. C’est par la connaissance et la pédagogie que nous ferons reculer l’antisémitisme et les préjugés.

A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme A la découverte de l’Institut Culturel du Judaïsme
Le préfet de la Région Rhône-Alpes, Préfet du Rhône, Pascal Mailhos était l'invité de l'Institut Culturel du judaïsme le mardi 29 septembre dernier, accueilli par le Président Alain Sebban, le Vice-Président, Marcel Dreyfuss et le directeur, Henri Fitouchi.

Déjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembreDéjeuner avec le Consul des Etats-Unis le 30 septembre
Mercredi 30 septembre 2020, le Président du Consistoire juif régional, Alain Sebban, était convié par Monsieur le Consul des Etats-Unis, Christopher Crawford, à un déjeuner réunissant plusieurs acteurs du dialogue interreligieux de notre région

Chana tova aux résidents de Beth SevaChana tova aux résidents de Beth Seva
En dépit des contraintes liées à la crise sanitaire que nous vivons depuis plusieurs mois, l’équipe d’animation du Consistoire a souhaité maintenir le lien avec les résidents de Beth Seva à la veille des fêtes de Tichri.

Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.Cérémonies du souvenir le dimanche 13 septembre à La Boisse et La Mouche.
Notre communauté, fidèle à l’injonction biblique “Zakhor !” (“Souviens-toi”), organise chaque année deux cérémonies en souvenir des victimes de la barbarie nazie privées de sépulture, la première au cimetière de la Boisse, dans l’Ain et la seconde au cimetière de la Mouche à Lyon.

Sur vos agendasSur vos agendas
Le Café des psaumes Lyon Métropole, Le Club des dames de Neve Shalom

“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar“Etre juif à Lyon et ses alentours 1940-1944” : un ouvrage précieux de Sylvie Altar
Dans cet ouvrage intitulé “Etre juif à Lyon et ses alentours - 1940-1944” publié par les éditions Tirésias-Michel Reynaud, Sylvie Altar nous rappelle qu’avant la Seconde guerre mondiale

    DANS LA MEME CATEGORIE :

  • Pas de page associée...
Contact
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2020