Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 4- Consistoire Régional

Yom Tov

Les jours de « Yom Tov » ou « jours chômés ».

Comme pour les jours de Shabbat, la fête de SHAVOU’OT, ainsi que la fête de ROSH HASHANA (1er jour de l’année hébraïque qui est le jour du Jugement Divin universel), la fête de SOUKKOT (fête des cabanes), la fête de SHÉMINI ‘ATSERET (fête de l’intimité entre D. et Israël), et la fête de PESSAH (fête de la sortie d’Egypte) possèdent des jours durant lesquels il est interdit de travailler.

Ces jours chômés sont les deux jours de Shavou’ot (du mardi 3 juin 2014 au soir au jeudi 5 juin 2014 au soir) ; les deux jours de Rosh Ha-Shana (premier jour de l’année hébraïque qui est le jour du Jugement Divin universel), les deux premiers jours de Soukkot (fête des cabanes), les deux jours de Shémini ‘Atseret ; les deux premiers jours et les deux derniers jours de Pessah.

Ces jours chômés se nomment « Yom Tov ».

Il faut ajouter à cette liste de jours chômés le jour de YOM KIPPOUR qui est appelé « le Grand Shabbat ».

 


Pourquoi ne pas travailler un jour de « Yom Tov » ?


 

 

Pour que le peuple d’Israël puisse commémorer les Miracles et les merveilles que D. a réalisé pour eux ainsi que pour leurs ancêtres, et pour qu’ils les transmettent à leur descendance après eux, il était nécessaire d’imposer une cessation de toute activité durant ces jours de fête.

 

 

Si le travail était autorisé durant les jours de Yom Tov, chacun se consacrerait à ses activités personnelles, et le respect ainsi que la joie de la fête auraient été oubliés du peuple d’Israël. Grâce à la cessation de toute activité, le peuple d’Israël est disponible pour se rassembler dans les synagogues et les maisons d’étude, et écouter des paroles de Torah. C’est en se réunissant autour de ses dirigeants spirituels que le peuple pourra apprendre la Morale et la Sagesse, les règles et les Allégories.

Comme le disent nos maîtres dans le Talmud (Méguila 4a et 32a) : Moïse instaura à Israël d’étudier les règles relatives à Péssa’h, pendant Péssa’h ; les règles relatives à Shavou’ot, pendant Shavou’ot ; les règles relatives à Soukkot, pendant Soukkot, comme il est dit : « Moïse parla des fêtes de D. aux enfants d’Israël ».

De même, nos maîtres enseignent dans le Talmud Yéroushalmi (fi n du 15ème chap. de Shabbat) : Les jours de Shabbat et les jours de Yom Tov n’ont été donnés à Israël seulement dans le but qu’ils s’y consacrent à l’étude de la Torah.

C’est pourquoi, nous avons reçu l’ordre de cesser toute activité, excepté les travaux nécessaires à la nourriture (comme le fait de préparer pendant Yom Tov, un plat pour le repas de Yom Tov, selon certaines conditions et exigences).

Nos maîtres enseignent aussi une règle dans le Talmud (Betsa 36a) : Il n’y a de différence entre Yom Tov et Shabbat, que seulement les travaux liés à la nourriture.

Mais cependant, nos maîtres enseignent aussi – dans le Talmud (Betsa 15b, ainsi que dans Pessa’him 68b) qu’il faut partager les heures de la journée de la fête, en consacrant la moitié de la journée à la prière et à l’étude de la Torah, et l’autre moitié de la journée à la nourriture, la boisson et la réjouissance de la fête.

 

COURRIER DE MONSIEUR LE GRAND RABBIN RÉGIONAL

Lyon, le 2 juillet 2013 Le Grand Rabbin à
Madame la Rectrice de l'Académie de Lyon
Messieurs les Présidents des Universités
Mesdames, Messieurs les Doyens,
Messieurs les Directeurs,
Mesdames les Directrices,
Monsieur le Directeur académique des services départementaux de l’Éducation Nationale,

J'ai l'honneur de vous communiquer les dates des fêtes israélites fériées, pour les années scolaires et universitaires, 2013-2014, 2014-2015, 2015-2016.

Je vous remercie, par avance, de toute l'attention que vous voudriez bien leur accorder, et je vous serais très reconnaissant d'en tenir compte dans l'établissement de vos calendriers d'examens. Il est vrai que certaines fêtes importantes, comme ROCH HACHANA (2 jours fériés, YOM KIPPOUR (1 jour férié) ET CHAVOUOT (2 jours fériés) figurent dans le Bulletin officiel de l’Éducation nationale. Mais d’autres fêtes comme PESSAH’, la Pâque juive et SOUCCOT, la fête des Tabernacles (toutes deux, 4 jours fériés) sont également des fêtes israélites importantes, soumises aux mêmes interdits religieux.

Les étudiants juifs pratiquants se trouvent dans l'impossibilité de se présenter à des épreuves, le shabbat (du vendredi soir, peu avant le coucher du soleil au samedi soir, à la tombée de la nuit) et lors des fêtes religieuses susmentionnées, en raison de l'interdiction de travailler, d'écrire et de prendre des moyens de locomotion, notamment. Ces étudiants ne pourront donc pas se présenter à des épreuves qui se prolongeraient après 16h, le vendredi après-midi, d'octobre à mars.

Si les examens étaient, néanmoins, fixés, le vendredi en fi n d'après-midi, le samedi ou lors des fêtes religieuses israélites, les étudiants, pratiquant le judaïsme, seraient condamnés, par voie de conséquence, à perdre le bénéfice de l'année universitaire en cours, à moins qu'ils aient la possibilité de pouvoir se présenter à des sessions de remplacement. En vous remerciant par avance pour votre aimable compréhension et votre esprit de tolérance et d’ouverture, recevez, Monsieur le Recteur, Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs les Doyens, Messieurs les Directeurs, Mesdames les Directrices, Monsieur le Directeur académique, l'assurance de ma considération distinguée.

Richard WERTENSCHLAG

 

 

CALENDRIER DES FÊTES ISRAÉLITES CHÔMÉES

Le Shabbat et les fêtes débutent, la veille au soir, 18 minutes avant le coucher du soleil. Lors de ces solennités religieuses, toute activité scolaire ou professionnelle est interdite, tout comme l'usage de moyens de locomotion, l’allumage direct ou indirect de l’éclairage ou de tout appareil électrique.

À noter que le Shabbat commence le vendredi soir, en automne et hiver, déjà, entre 16H30 et 17h00 pour atteindre 18H30, au printemps et 19H30, en été. Il s'achève le samedi soir, à la tombée de la nuit.

 

ANNEE 2014

» PESSAH (Pâque)
– mardi 15 avril et mercredi 16 avril
– lundi 21 avril et mardi 22 avril
» CHAVOUOT (Pentecôte)
– mercredi 4 juin et jeudi 5 juin
» ROCH HACHANA (Nouvel An)
– jeudi 25 et vendredi 26 septembre
» YOM KIPPOUR (Grand Pardon)
– samedi 4 octobre
» SOUCCOT (fête des Tabernacles)
– jeudi 9 et vendredi 10 octobre
– jeudi 16 et vendredi 17 octobre

 

ANNEE 2015

» PESSA’H (Pâque)
– samedi 4 avril et dimanche 5 avril
– vendredi 10 avril et samedi 11 avril
» CHAVOUOT (Pentecôte)
– dimanche 24 mai et lundi 26 mai
» ROCH HACHANA (Nouvel An)
– lundi 14 septembre et mardi 15 septembre
» YOM KIPOUR (Grand Pardon)
– mercredi 23 septembre
» SOUCCOT (fête des Tabernacles)
– lundi 28 septembre et mardi 29 septembre
– lundi 5 octobre et mardi 6 octobre
Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2017