Typogramme Consis

Union des Consistoires et des Communautés juives du Grand Lyon et de la région Rhône-Alpes et Centre

Bandeau 3- Consistoire Régional

La Tsédaka (aider les nécessiteux)

L’individu n’est pas propriétaire de ce qu’il croit posséder.

Il n’est que le gérant de ce que D. lui a déposé, et qu’il peut lui reprendre à chaque instant. C’est pourquoi, chacun a le devoir de se soucier des difficultés matérielles des autres, sans attendre d’être sollicité.

Ce devoir se nomme en hébreu « Tsédaka », qui ne se traduit pas par « charité » mais par « justice ».

En effet, lorsqu’on donne à l’autre, on ne fait que justice, puisque ce que l’on donne ne nous a été confié que pour le redistribuer à ceux qui en ont besoin pour vivre dignement.

La Tsédaka sauve le donateur de la mort. Cependant, les premières personnes devant bénéficier de la Tsédaka d’un individu sont sa femme et ses enfants.

Ils sont prioritaires sur qui que ce soit. Ce n’est que lorsqu’un homme s’est soucié du bien être de son épouse et de sa famille, lorsqu’il s’est assuré qu’ils vivent dignement, qu’il a le devoir de donner aux autres.

La Tsédaka doit être donnée à des personnes nécessiteuses, ainsi qu’à des institutions d’enseignement et d’étude de la Torah.

Lire les Mentions Légales - Site réalisé par AUDA-DESIGN
© Consistoire Régional - 2017